Skip to main content
Éditorial

Publication 15 Janvier 2021

13 janvier 2021

Le temps qui passe

Le temps qui passe nous interpelle énormément en tant qu’haïtiens et haïtiennes, soucieux du bien-être de notre pays. Des difficultés de toutes sortes frappent à notre porte et minent notre existence fragile : kidnappings, mauvaise gouvernance de la res publica, éducation en débandade, économie incontrôlée, crises sociopolitiques de toutes sortes, etc. Malgré tout cela, il y a ce pays qui reste beau, majestueux, rempli de potentiels généreux en agriculture, en ressources humaines, en ingéniosité et talents qui attendent d’être exploité par ses enfants pour qu’Haïti guérisse de ses plaies et redevienne la perle qu’elle est.

2020 n’a pas été clément au monde, au même titre que le 12 janvier 2010 à Haïti et, le 12 janvier 2021 est venu nous rappeler toutes les promesses non tenues par l’international pour nous aider à la reconstruction et les trahisons des nôtres qui n’ont pas été à la hauteur de leur rendez-vous avec l’histoire nationale qui aurait dû changer, car nous avions , après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, toute une conjugaison d’hommes et de femmes qui voulaient permettre à Haïti de renaitre de ses cendres. Wyclef fit de son mieux pour permettre que  We are the World ! , la chanson culte des années 1980 donne le ton à Hollywood et à New-York, en l’honneur d’Haiti, avec des personnalités de la mode, de la chanson, du cinéma et de la littérature : Sean Penn, Dona Caran, Jimmy Buffet, Michael Caponi, … pour ne citer que ceux-là, parmi d’autres qui sont tous venus pour aider. Ils n’avaient pas comme certains politiciens américains l’idée saugrenue et calculée de profiter des richesses générées au nom d’Haiti comme les Clinton, mais voulaient voir Haïti devenir un pays-phare qui réussit . Malheureusement !

Aujourd’hui, il reste certaines institutions créées au nom de la période post-recovery qui continuent encore de servir la jeunesse haïtienne et jacmélienne. Je pense à l’Institut Culinaire de Wyclef Jean, en partenariat avec le New York Culinary Institute qui a formé beaucoup de jeunes qui ont pris leur envol dans le monde des hôtels. Apres les différents problèmes que Wyclef connut, l’école a été fermée ; le Ciné Institute créé par David Belle depuis 2008 et qui devient très en vogue après 2010 parce qu’il recevait tous les grands noms d’Hollywood et de New York : Paul Haggis, Jonathan Demme,  Ben Stiller, Susan Sarandon, Edwige Danticat, pour ne citer que ceux-là. Devenu Artist Institute, cet établissement permet aux jeunes artistes, cinéaste, DJ, compositeurs de mettre en valeur leurs talents de créateurs d’arts. L’Ecole de Musique Desaix Baptiste  reçut de nombreuses visites et des aides substantielles dans la période post-séisme et, c’est aujourd’hui une des plus grandes écoles de musique classique et de jazz en Haïti. 

L’Hôpital de Mirebalais, institué par le Dr Paul Farmer qui a épousé une haïtienne, pour prouver son attachement viscéral a notre pays, et qui aujourd’hui, en temps de COVID-19, a sauvé tant de vies qu’il est impossible de pas lui enlever son chapeau, en signe d’admiration et de respect. 

Toutes ces institutions, au service de la jeunesse et de nos populations, soucieuses du bien-être de nos progénitures et de nos vies constituent la force de frappe sur laquelle nous devons miser car elles sont dans le business de donner l’espoir aux gens. Elles rendent à l’homme haïtien sa dignité humaine !

Oui, donner l’espoir aux gens, permettre que la jeunesse de « l’arrière-pays-en-dehors »,- pour reprendre un thème cher au sociologue français, Gérard Barthelemy-, est ce qui a poussé le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) à donner plus d’importance aux Universités Publiques en Régions (UPR), label suggéré par le feu Recteur des Gonaïves (UPAG), Michel Saint-Louis, un des fondateurs de ce réseau d’éducation supérieure.  Depuis 2011, l’Université Publique du Sud-Est à Jacmel (UPSEJ) est créée pour permettre que l’enseignement supérieur devienne accessible à tous les fils et filles du pays en dehors. Ces UPR existent dans les 10 départements du pays, et celle de Jacmel compte 3 facultés : Agronomie, Education, Gestion.  Ces institutions universitaires avant et post-séisme 2010 sont tellement importants pour le relèvement de la dignité de l’homme haïtien, pour sa sauvegarde, qu’il faut les protéger.  Il y a encore beaucoup d’institutions et d’organisations encore inconnues  du pays-en-dehors qui ont besoin de s’affirmer pour que le temps qui passe ne permette pas qu’elles soient oubliées. 

2010-2021 : 11 ans de luttes, de défaites en tous genres pour notre Haïti chérie mais aussi temps de réflexions, de rébellion contre le statuquo, contre la corruption, la politique destructrice de vies humaines et de mauvaise exploitation des ressources du pays, contre l’internationale infâme qui nous a impunément sacrifié par le choléra, les viols en série de nos jeunes hommes et femmes par la MINUSTAH, contre la presse vendue au démon qui ne connait que ses avantages privilégiés,  contre l’oppression des femmes, des restavèk et des laissés-pour-compte. La lutte est encore plus dense aujourd’hui en temps de corona.

Puisse cette décennie post-séisme et en plein COVID-19 et ce temps qui passe donnent raison à nos luttes pour l’équité, pour l’état de droit et pour le bien-être de tous, dans un pays que nous continuerons d’aimer car il est nôtre et son nom sonne si bon à nos oreilles et si doux à nos cœurs : AYITI !
 

Aidez Xaragua Magazine à rester indépendant

 

Rejoignez cette communauté qui aide les journalistes et collaborateurs de Xaragua Magazine à garder leur liberté de pensée

 

Impliquez-vous en faisant un don

Articles dans cette publication

Publications antérieures

Publication du 31 Juillet 2022

UN SEPTIÈME ANNIVERSAIRE, ÇA SE FÊTE

Publication du 30 Avril 2022

Le “ Mois Blanc” à Xaragua Magazine...

Publication du 31 Janvier 2022

L’ESPOIR EST ENCORE PERMIS

HAÏTI DOIT SURVIVRE ET SURVIVRA

En acceptant l’invitation d’écrire l’éditorial coiffant cette dernière livraison de Xaraguamag pour 2021, je n’avais pas encore une opinion bien…

Publication du 30 Septembre 2021

Le grand sud face à son destin après le tremblement de terre du 14 août 2021

 

Publication du 31 Aout 2021

Le tremblement de terre du 14 Aout 2021

 

Publication 31 Juillet 2021

l'avenir inquiétant d'Haiti

Publication du 15 Juillet 2021

Le temps qui passe et ses confusions destructrices de l’homme haïtien

Publication du 7 Juillet 2021

La Grand’Anse en éveil

Publication du 30 Juin 2021

La fête des pères nous donne l'occasion de redécouvrir de jolis textes qui évoquent la fonction paternelle, ses joies et ses mérites. Voici quelques…

Publication du 15 Mai 2021

Jacmel et ses traditions

 

Publication 30 Avril 2021

Haiti quoi faire!

Publication du 22 Avril 2021

Les Nippes à l'honneur

Publication du 31 Mars 2021

III. Violence à l’égard des femmes

45. Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes

L’Assemblée générale,

 Considérant qu’il…

Publication du 15 Mars 2021

Femme haïtienne!

 

Publication du 28 Février 2021

Le monde change, sauf les imbéciles qui ne changent pas, dit-on.

 

Publication du 15 Février 2021

Le Carnaval, un sujet presqu’aussi vieux que le temps. Il a pris diverses formes et des sens variés au gré des civilisations et des coutumes des…

Publication du 31 Janvier 2021

2021, une année nouvelle. Une parmi tant d’autres qui se sont succédées. Elle est sans doute une de celles qui suscitent le plus d’attentes car elle…

Publication du 30 Decembre 2020

Nous sommes à la fin du mois  de décembre de l’année 2020, une année qui a été par contraste la plus courte pour certains et la plus longue aussi pour…

Publication du 15 Décembre 2020

Le chaos, tout comme le Bing bang, peut être l’occasion de proposer, d’organiser et d’ordonner.

Lorsqu’un groupe d’individus se reconnaît des…

Publication 30 Novembre 2020

Mwa novanm, mwa Vètyè. Yon mwa ki chaje siyifikasyon pou nou pèp Ayisyen, pou tout lòt pèp nwa sou la tè e pou tout pèp alawonnbadè . Nan dat 18…

Publication du 15 Novembre 2020

Situé dans la région occidentale de l'île d'Haïti, et placé au  Sud-Est de la Péninsule de Tiburon, il s'étend entre la rivière des Côtes de Fer  et…

Publication du 31 Octobre 2020

Octobre : un mois mémorable pour les Haïtiens

Beaucoup d’évènements importants de l’histoire d’Haïti ont eu lieu  au mois d’octobre. On ne comprendra…

Publication du 30 Septembre 2020

Dans toutes les sociétés, on se préoccupe du sort de la jeunesse.  Les parents diront qu’à leurs yeux leur progéniture aura toujours besoin de leur…

Publication du 15 Septembre 2020

Jacmel, au fil des ans!

Publication du 31 Août 2020

Xaragua dit non au problème racial et plaide en faveur d’un monde plus équitable.

Publication du 31 juillet 2020

Une nouvelle bougie pour Xaragua Magazine ! Quatre ans déjà ! Il a fallu de longues et intenses réflexions pour trouver la meilleure façon de…

Publication 30 Juin 2020

Le monde se souviendra du mois de Juin de l’année 2020.

Publication 31 Mai 2020

Le mois de Mai dans la tradition Haïtienne

Publication 30 Avril 2020

Au-delà des aspects négatifs de la Covid-19 !

 

Publication 31 Janvier 2020

10 ans plus tard ou en sommes nous?

Publication 31 Décembre 2019

Xaragua, un magazine en constante évolution !

 

Publication 30 Novembre 2019

Xaragua et son plaidoyer en faveur de « l’éducation pour tous »

 

Publication 31 Octobre 2019

Xaragua et son plaidoyer pour une société sans préjugés

Publication 30 Septembre 2019

Xaragua à la recherche de vrais modèles

Publication 31 Août 2019

Xaragua, sa voix, ses engagements et son avenir

 

Publication 15 Août 2019

Tant vaut l’homme, tant vaut la nation

Publication 31 Juillet 2019

Xaragua, Un nouveau départ!