Skip to main content
Éditorial

Publication du 31 Octobre 2020

30 octobre 2020

Octobre : un mois mémorable pour les Haïtiens

Beaucoup d’évènements importants de l’histoire d’Haïti ont eu lieu  au mois d’octobre. On ne comprendra peut-être jamais ce mystère qui lie des faits et des dates mémorables de notre histoire de peuple et le 10e mois de l’année qui constitue un des témoins privilégiés de ces moments épiques. Parmi eux, il convient de citer la mort de Dessalines, la naissance et la mort d’Henri Christophe et la journée mondiale de la langue et de la culture créoles.

Ces trois moments marquants de la vie des Haïtiens ont en commun le mois d’octobre. En effet,  Jean Jacques Dessalines le Grand, le fondateur de la patrie fut assassiné le 17 octobre 1806 ;  Henri Christophe, dit Henri 1er est non seulement né  le 6 octobre 1767 mais il est aussi mort le 8 octobre 1820 ; et depuis l’année 1983, le 28 octobre est devenu la journée mondiale de célébration de la langue et de la culture créoles.

Personne ne saurait nier le rôle indispensable de ces trois éléments dans  le processus d’affirmation d’Haïti comme Première République noire de tous les temps. Même quand aujourd’hui nous ne faisons pas honneur à nos aïeux et à notre culture en rejetant les valeurs que symbolisaient l’Empereur d’Haïti et le roi du Nord en refusant au créole la place qu’il mérite dans notre existence de peuple.

« Et les Noirs dont les pères sont en Afrique, n’auront-ils rien » ? Cette interrogation de l’Empereur témoigne à elle seule les idéaux d’égalité et de fraternité que prônait Jean-Jacques Dessalines. Ses idées de justice et de partage équitable des bénéfices de la guerre de l’Indépendance  lui ont valu la mort. Il a consacré sa vie toute entière à la lutte pour libérer Haïti de l’esclavage et créer  une nation digne et fière. Et en guise de remerciement nous l’avons trahi, mutilé et abandonné dans les rues comme un vulgaire criminel.

C’est l'acte le plus ignoble, avilissant dont nous ayons entaché à jamais notre histoire. Au lieu de travailler a hisser cet homme au sommet de la hiérarchie des plus grands défenseurs de la liberté, de l’égalité et de la fraternité entre les hommes et les femmes de toute la planète, nous nous sommes plutôt engagés  dans le sacrilège le plus honteux des temps modernes. 216 ans plus tard, nous n’avons quasiment rien fait pour élever l’Empereur à la dimension du libérateur multidimensionnel qu’il est. 

En ces temps de grande déprime, Dessalines devrait être la source d’inspiration dont les jeunes Haïtiens ont besoin pour retrouver leur dignité perdue, s’impliquer à fond dans la lutte pour le recouvrement de leurs droits et se libérer définitivement de l’esclavage des temps modernes imposé par les nouveaux maitres du monde.

S’agissant d’Henri Christophe, l’Haïtien d’aujourd’hui a mille raisons d’être fier de descendre de sa lignée. Car, en termes de leadership, de gestion et de génie créateur, il n’a rien à envier aux autres grands du monde. Homme instruit, prestigieux, aux manières raffinées, Henry Christophe est reconnu par la postérité comme étant un Roi bâtisseur. En témoignent ces nombreuses réalisations dans le Grand Nord d’Haïti dont il avait fait un Etat économiquement prospère.

En effet, la construction de la Citadelle Laferrière et le Palais Sans-Souci portent son empreinte.  Aujourd'hui encore, Haïti lui doit sa  présence sur la carte touristique mondiale. Car l’ensemble constitué par la  Citadelle Henry, le  Palais Sans-souci et le site des Ramiers, forme le Parc National Historique. Situé sur les communes de  Milot, de la Grande Rivière du Nord, de Dondon et Saint Raphael, ce parc a été déclaré Patrimoine Mondial en 1982 par l’UNESCO.

Loin de le considérer à sa juste valeur, certains continuent à voir en lui un dictateur sanguinaire. Le 8 octobre 2020  a ramené le 200e anniversaire de la mort de l’illustre Roi du Nord. Certaines manifestations ont été réalisées pour marquer cette date mais pas à la dimension qu’on reconnait à ce forgeur de destinée qui, de son temps, a élevé le Grand Nord à la hauteur de certains  pays  de l’Europe du point de vue social. Dans n’importe quel autre pays du globe ayant Henri comme aïeul, les éclats d’un évènement comme les 200 ans de sa mort traverseraient  les frontières pour arriver jusqu’aux étoiles des 4 coins de l'univers. Dommage que soyons trop avares de témoignages de reconnaissance envers nos héros.

Le mois d’octobre, est aussi celui  où nous honorons notre chère belle langue qui est le créole. La langue qui devrait être celle de tous les haïtiens et les unir. La langue qui a subi toute l'injustice d’une minorité complexée, une minorité aveugle face à sa splendeur, insensible  à son charme et ignorant cette facilité d'apprentissage qu'elle offre. Qu’avons-nous fait pour réhausser la beauté et mettre en exergue la saveur  de notre succulent créole ? Nous le rejetons et méprisons comme tout ce qui aurait pu faire notre valeur aux yeux de l’étranger.

Elle est appelée : la langue des esclaves par certains, la langue de la misère par d’autres ou encore la langue des misérables ou des « pitit  Sò Yèt ». Enfin... Quand viendra le jour ou nous saurons choyer ces êtres  magnanimes qui font la gloire de notre patrimoine humain? Quand accepterons-nous ce qui fait le charme de notre culture, de notre histoire? Quand allons-nous cesser de nous tirer dans les pattes pour ensuite appeler au secours le premier voisin ? La langue maternelle d’un peuple et sa culture sont ses premiers outils de développement. La science le reconnait. Aussi longtemps que nous l’ignorerons, nous serons toujours les derniers de la classe, vilipendés, à la traîne des autres nations dont nous sommes la risée.

Vive Haiti, vive sa langue et sa culture, vive ses héros !

Xaragua Magazine encore une fois, plaide pour une Haïti différente, fière et digne. La grandeur de notre pays dépend de la valeur que nous lui accordons,  nous d'abord. Haïtiens du terroir et de la diaspora l’heure a sonné, elle sonne plus fort que jamais pour qu’enfin nous poursuivions la réalisation des rêves de nos aïeux.  Il est plus que temps de satisfaire les voeux de grandeur de  Jean Jacques Dessalines et de Henri Christophe afin de rétablir  Haïti dans sa vraie place: la Première République Noire et Indépendante du monde.

Aidez Xaragua Magazine à rester indépendant

 

Rejoignez cette communauté qui aide les journalistes et collaborateurs de Xaragua Magazine à garder leur liberté de pensée

 

Impliquez-vous en faisant un don

Articles dans cette publication

Publications antérieures

Publication du 30 Avril 2022

Le “ Mois Blanc” à Xaragua Magazine...

Publication du 31 Janvier 2022

L’ESPOIR EST ENCORE PERMIS

HAÏTI DOIT SURVIVRE ET SURVIVRA

En acceptant l’invitation d’écrire l’éditorial coiffant cette dernière livraison de Xaraguamag pour 2021, je n’avais pas encore une opinion bien…

Publication du 30 Septembre 2021

Le grand sud face à son destin après le tremblement de terre du 14 août 2021

 

Publication du 31 Aout 2021

Le tremblement de terre du 14 Aout 2021

 

Publication 31 Juillet 2021

l'avenir inquiétant d'Haiti

Publication du 15 Juillet 2021

Le temps qui passe et ses confusions destructrices de l’homme haïtien

Publication du 7 Juillet 2021

La Grand’Anse en éveil

Publication du 30 Juin 2021

La fête des pères nous donne l'occasion de redécouvrir de jolis textes qui évoquent la fonction paternelle, ses joies et ses mérites. Voici quelques…

Publication du 15 Mai 2021

Jacmel et ses traditions

 

Publication 30 Avril 2021

Haiti quoi faire!

Publication du 22 Avril 2021

Les Nippes à l'honneur

Publication du 31 Mars 2021

III. Violence à l’égard des femmes

45. Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes

L’Assemblée générale,

 Considérant qu’il…

Publication du 15 Mars 2021

Femme haïtienne!

 

Publication du 28 Février 2021

Le monde change, sauf les imbéciles qui ne changent pas, dit-on.

 

Publication du 15 Février 2021

Le Carnaval, un sujet presqu’aussi vieux que le temps. Il a pris diverses formes et des sens variés au gré des civilisations et des coutumes des…

Publication du 31 Janvier 2021

2021, une année nouvelle. Une parmi tant d’autres qui se sont succédées. Elle est sans doute une de celles qui suscitent le plus d’attentes car elle…

Publication 15 Janvier 2021

Le temps qui passe

Publication du 30 Decembre 2020

Nous sommes à la fin du mois  de décembre de l’année 2020, une année qui a été par contraste la plus courte pour certains et la plus longue aussi pour…

Publication du 15 Décembre 2020

Le chaos, tout comme le Bing bang, peut être l’occasion de proposer, d’organiser et d’ordonner.

Lorsqu’un groupe d’individus se reconnaît des…

Publication 30 Novembre 2020

Mwa novanm, mwa Vètyè. Yon mwa ki chaje siyifikasyon pou nou pèp Ayisyen, pou tout lòt pèp nwa sou la tè e pou tout pèp alawonnbadè . Nan dat 18…

Publication du 15 Novembre 2020

Situé dans la région occidentale de l'île d'Haïti, et placé au  Sud-Est de la Péninsule de Tiburon, il s'étend entre la rivière des Côtes de Fer  et…

Publication du 30 Septembre 2020

Dans toutes les sociétés, on se préoccupe du sort de la jeunesse.  Les parents diront qu’à leurs yeux leur progéniture aura toujours besoin de leur…

Publication du 15 Septembre 2020

Jacmel, au fil des ans!

Publication du 31 Août 2020

Xaragua dit non au problème racial et plaide en faveur d’un monde plus équitable.

Publication du 31 juillet 2020

Une nouvelle bougie pour Xaragua Magazine ! Quatre ans déjà ! Il a fallu de longues et intenses réflexions pour trouver la meilleure façon de…

Publication 30 Juin 2020

Le monde se souviendra du mois de Juin de l’année 2020.

Publication 31 Mai 2020

Le mois de Mai dans la tradition Haïtienne

Publication 30 Avril 2020

Au-delà des aspects négatifs de la Covid-19 !

 

Publication 31 Janvier 2020

10 ans plus tard ou en sommes nous?

Publication 31 Décembre 2019

Xaragua, un magazine en constante évolution !

 

Publication 30 Novembre 2019

Xaragua et son plaidoyer en faveur de « l’éducation pour tous »

 

Publication 31 Octobre 2019

Xaragua et son plaidoyer pour une société sans préjugés

Publication 30 Septembre 2019

Xaragua à la recherche de vrais modèles

Publication 31 Août 2019

Xaragua, sa voix, ses engagements et son avenir

 

Publication 15 Août 2019

Tant vaut l’homme, tant vaut la nation

Publication 31 Juillet 2019

Xaragua, Un nouveau départ!